Le cours de l’Ethereum en folie avant l’arrivée de l’ETH 2.0

L’année 2020 était attendue par les nombreux amateurs de l’Ethereum, la seconde crypto-monnaie au monde. Avec l’arrivée de l’Ethereum 2.0 notamment, l’année promettait d’être riche. Alors que la version 2.0 se fait toujours attendre, l’Ethereum fait beaucoup parler de lui pour les variations très importantes de son cours. Retour sur les dernières semaines de folie de l’Ethereum.

Les variations du cours de l’Ethereum

La crise de la COVID-19 étant passée par là, les cours des crypto-monnaies (et des actions) se sont effondrés en mars 2020. L’Ethereum n’a pas fait exception. Pour autant, son cours s’est repris rapidement pour entamer une remontée lente mais robuste. Puis, à partir du 20 juillet 2020 tout s’est emballé…

Depuis les hausses exponentielles mais éphémères du cours en janvier 2018 et mai 2018, le seuil de 250 € s’est imposé comme la valeur de résistance du cours de l’Ethereum. Après avoir franchi ce seuil en juillet 2019 puis en février 2020, le cours s’était aussitôt effondré.

Cependant, à partir du 20 juillet 2020, l’Ethereum a entamé une progression relativement marquée. Son cours a franchi avec succès cette fameuse valeur de résistance des 250 €. Le 1er septembre, un pic a même été atteint autour des 400 €. Depuis, le cours a diminué mais s’est stabilisé au-dessus des 250 €. Au total, entre le 1er juillet et le 1er septembre 2020, le cours de l’ETH a augmenté de 93 %.

L’Ethereum 2.0, le principal enjeu en 2020

L’année 2020 réserve encore quelques surprises pour les investisseurs en ethers. En effet, l’Ethereum 2.0 est encore à venir. Pour rappel, le principal changement attendu avec l’arrivée de l’Ethereum 2.0 est l’adoption d’une nouvelle méthode de validation, la Proof-of-Stake.

De l’avis même du principal intéressé, son fondateur Vitalik Buterin, le passage à l’Ethereum 2.0 s’avère « plus dur » que ce qui avait été imaginé. Les ressources nécessaires à l’évolution de l’écosystème sont considérables. Tant est si bien que certaines voix s’élèvent au sein de la cryptosphère. Certains pensent qu’il serait plus facile de créer un nouveau projet plutôt que de s’acharner à faire aboutir cette transition complexe.

Pour autant, les tests sont en cours et sont plutôt positifs. L’Ethereum 2.0 ne serait donc plus qu’une question de temps. En août 2020, la dernière phase de test de l’ETH 2.0 a été lancée avec succès. Baptisé Medalla, ce test était une simulation grandeur nature impliquant 25 000 utilisateurs et 1 million d’ETH (fictifs).

Reste désormais à savoir si l’Ethereum 2.0 va tenir toutes ses promesses. L’adoption de la version 2.0 est capitale pour la survie de l’Ethereum et son adaptation aux nouvelles problématiques. Face à une finance décentralisée (DeFi) en plein boom, l’Ethereum doit adapter son processus pour répondre à la demande. Enfin, l’Ethereum 2.0 va devoir rassurer. Récemment, l’analyste Eric Wall a suscité un véritable tollé en affirmant que l’Ethereum 2.0 était vulnérable vis-à-vis des attaques à 51 %. Ce à quoi Vitalik Buterin s’est empressé de répondre que l’adoption de la Proof-of-Stake permettait justement de mieux se prémunir contre ce type d’attaques…



Lien Vers Article d’Origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *