affaire Crypto, nom du PDC ou port du …

Il a de nouveau été question de la pandémie de coronavirus et de ses conséquences dans la presse dominicale. D’autres sujets ont été mis en avant, comme l’affaire Crypto ou un éventuel changement de nom du PDC. Voici les principales informations, non confirmées à Keystone-ATS:

Affaire Crypto: des informations précieuses obtenues

Sonntagszeitung: La Suisse officielle a profité de la manipulation des dispositifs de cryptage de l’entreprise zougoise Crypto AG. Elle a par ce biais obtenu de précieuses informations, rapporte la SonntagsZeitung. Des cryptologues de la base d’aide au commandement de l’armée suisse par exemple pu décrypter des communications libyennes lors de la crise des otages entre 2008 et 2010, explique le journal. Cela a été crucial car la Suisse a ainsi découvert que la Libye a voulu libérer les otages suisses Max Göldi et Rachid Hamdani, ce qui rendait obsolète une action de libération militaire, qui avait été envisagée. Les écoutes sont également révélées utiles dans d’autres prises d’otages, selon le journal.

Dans son enquête sur l’affaire Crypto, la Délégation des commissions de gestion du Parlement se trouve dans une situation délicate: si, dans son rapport, elle révèle trop de détails sur les pratiques d’écoute de la Suisse et de ses pays partenaires, cela pourrait compromettre la coopération du service de renseignement de la Confédération avec d’autres pays, note le journal.

Vers la disparition du «C» de PDC?

Le Matin Dimanche / Sonntagszeitung: Il faut réformer le PDC avant que ça ne soit trop tard et cela passe par la disparition du «C», réaffirmer le président du parti Gerhard Pfister dans des interviews avec le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Pour étayer son propos dans ce débat qui cristallise, il mentionne le résultat d’un sondage mené par le parti: «80% des répondants au sein de la population estiment que notre parti n’est pas éligible en raison de sa connotation religieuse, même s’ils ont vu nos positions politiques ».

80% des réponses estiment que notre parti n’est pas éligible en raison de sa connotation religieuse.

Gerhard Pfister, président du PDC

Le PDC a également sondé ses membres et 53% d’entre eux estiment que la référence chrétienne est un obstacle pour attirer des électeurs. Cet avis est partagé par 52% des Jurassiens, 57% des Vaudois, 58% des Genevois et même 59% des Fribourgeois, précise le Matin Dimanche. Même en Valais, où les ténors du parti tiennent absolument au «C», près de la moitié des membres du parti (48%) pense au contraire que sa disparition serait la meilleure option. M. Pfister prévoit de présenter une stratégie avec un changement de nom, probablement en novembre.

Port du masque obligatoire: l’appel des experts

NZZ am Sonntag / Sonntagszeitung / Sonntagsblick: Interrogé par les trois journaux dominicaux alémaniques, le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger exige de la Confédération davantage de mesures parentales à l’entrée sur le territoire au vu de la situation dans de nombreux pays. «Nous ne voulons pas perdre plus de temps pour rendre le port du masque obligatoire», ajoute le Bâlois.

Nous recommandons l’obligation de porter un maque dans les transports publics.

Matthias Egger, chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération.

Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération, Matthias Egger, plaide une nouvelle fois pour le port du masque obligatoire dans les SonntagsZeitung: «Nous recommandons de porter le masque dans les transports publics et partout où le traçage des contacts n’est pas possible ». Le SonntagsBlick aborde également la question de l’hygiène des paniers dans les supermarchés. Coop continue de désinfecter les chariots et les paniers, selon le journal. Migros en revanche ne le fait plus, selon son service de presse

Des jets d’affaires pour 200 fonctionnaires

Le Matin Dimanche: Le coronavirus rend plus difficile de trouver des lieux sur des vols de ligne. C’est pourquoi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) va utiliser les jets d’affaires de la Confédération pour déplacer quelque 200 collaborateurs du réseau extérieur de la Suisse, c’est-à-dire des ambassadeurs, des collaborateurs consulaires et des secrétaires spécialisés, rapporte le Matin Dimanche. Le journal se base sur une note envoyée au Conseil fédéral par le ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, dont il a eu connaissance.

Selon ce document, 40 vols sont prévus d’ici août pour transporter 200 personnes, soit en moyenne cinq personnes par vol. Le journal précis qu’en tout, Ignazio Cassis a reçu plus de 400 demandes individuelles de la partie de ses collaborateurs pour un déplacement urgent. Selon le Département de la défense, qui coordonne l’opération, «ces trajets au profit des représentations extérieures n’engendrent pas de surcoût important», les heures de vol étant inscrites au budget ordinaire.

Fribourg: la démission du curé de la cathédrale acceptée

Le Matin Dimanche: Le curé de la cathédrale de Fribourg Paul Frochaux a remis sa démission à l’évêque Charles Morerod, qui est accepté, rapporte le Matin Dimanche. L’abbé était suspendu depuis février en raison des accusations de harcèlement et d’abus sexuels. Suite à ces accusations, trois enquêtes ont été ouvertes, l’une interne, une seconde menée par la police cantonale vaudoise sur l’aspect pénal. La troisième, canonique, a été confiée à un enquêteur laïque externe, l’avocat et ancien juge genevois Maurice Harari. L’évêché devrait communiquer dans les prochaines semaines sur les conclusions de cette dernière enquête, selon le journal.

Le projet informatique «Soprano» annulé

Sonntagsblick: Les services du parlement ont décidé à mi-mars d’interrompre le projet informatique «Soprano». Cette décision n’a jamais été communiquée, rapporte le SonntagsBlick. Le projet était conçu comme un outil pour les parlementaires. Il fallait leur donner une vue d’ensemble des dossiers politiques et des multiples rapports, textes juridiques et communiqués de presse qui s’y rapportent.

Le développement du projet a commencé en mai 2018. Une peine deux ans et environ 1,8 million de francs plus tard, la Confédération se trouve face à un désastre, selon des documents internes. Ces derniers mentionnent des retards répétés de la partie du fournisseur, des coûts supplémentaires «d’un montant inconnu» et des défauts techniques fondamentaux. A l’origine, «Soprano» aurait dû entrer en service en août 2019. Les Chambres n’ont été informées qu’en juin de la décision d’arrêter le projet.

Suppressions de postes au sein du SEM

NZZ am Sonntag: Compte tenu de la diminution du nombre de demandeurs d’asile en Suisse, la Confédération prévoit de supprimer de nombreux postes au sein du Secrétariat d’État à la migration (SEM), rapporte la NZZ am Sonntag. Environ 8% des 560 postes de la division asile du SEM seront supprimés. «Compte tenu du nombre toujours faible de nouvelles demandes d’asile, le Conseil fédéral a décidé de ne pas allouer les moyens financiers nécessaires à la prolongation de 45 postes temporaires» au sein du SEM, a confirmé au journal une porte-parole du Département de justice et police. Les contrats limités à fin 2020 ne seront pas prolongés. Les employés qui ont un contrat à durée déterminée seront reconnus d’ici l’été si leur contrat est prolongé ou résilié.

L’interdiction de la gestation pour autrui contournée

NZZ am Sonntag: En Suisse, la gestation pour autrui est interdite. Les personnes désireuses d’avoir un recours contournent souvent cette interdiction en tant que telle à l’étranger, rapporte la NZZ am Sonntag. Le journal se base sur un sondage effectué auprès des bureaux cantonaux de l’état civil. Selon ce dernier, 48 enfants nés de mères porteuses ont été enregistrés l’année dernière, soit deux fois plus qu’en 2016.

En tout, les cantons ont recensé 144 cas au cours des quatre dernières années. La plupart des enfants sont nés aux Etats-Unis. Viennent ensuite l’Ukraine et le Canada. Ces chiffres sont plus élevés que les estimations faites jusque-là par la Confédération et ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. Les experts spouçonnent que cette pratique soit en réalité beaucoup plus répandue et estiment que jusqu’à 1000 enfants nés de cette façon vivraient en Suisse.

Session extraordinaire féministe à Berne

Sonntagsblick: Le mouvement autour de la grève des femmes va lancer un événement parallèle à la session d’automne, rapporte le SonntagsBlick. Du 11 au 13 septembre, les militantes invitent à une session extraordinaire féministe à Berne. La parole sera donnée à celles qui sont souvent oubliées, comme les mères, les soignantes, les vendeuses et les femmes de ménage.

Nous voulons créer un lieu, où pour une fois il sera exclusivement question des défis rencontrés par les femmes.

Andra Allemann, membre du collectif bernois

«Nous voulons créer un lieu, où pour une fois il sera exclusivement question des défis rencontrés par les femmes», explique Andrea Allemann du collectif bernois. Il n’est pas encore clair si l’événement sera suivi de demandes politiques concrètes, a-t-elle dit. «Mais nous allons certainement rassembler des idées, lancer de nouveaux projets et améliorer la mise en réseau», a souligné Andrea Allemann.

Traduit directement de : http://www.bing.com/news/apiclick.aspx?ref=FexRss&aid=&tid=8BEDE4BBBEA3462A86599600106CCCFC&url=https%3A%2F%2Fwww.arcinfo.ch%2Farticles%2Fsuisse%2Frevue-de-presse-affaire-crypto-nom-du-pdc-ou-port-du-masque-obligatoire-les-titres-de-ce-dimanche-951196&c=11875281602500855427&mkt=fr-fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *